Le printemps, le retour à la légèreté

Je ne sais pas pour vous, mais quand l’arrivée du printemps se fait sentir on dirait que je recommence à vivre. Les journées s’allongent lentement, la température devient un peu plus clémente et la nature en général commence à se réveiller. L’envie de faire du ménage, d’épurer et d’alléger, est très présente. Il est normal de ressentir ces effets, si nous suivons le rythme de la nature. C’est une saison que je vénère pour sa douceur et la possibilité d’être nourrie par toute la nouveauté qu’elle inspire et représente.

L’ayurveda lui donne le nom de la saison Kapha:

Kapha est un mot dans la langue sanskrit qui signifie ce qui fleurit dans l’eau. Selon l’ayurvéda, quand arrive le printemps, les deux éléments de la nature qui sont prédominants sont la terre et l’eau. C’est la raison pour laquelle on la nomme la saison kapha. Si vous remarquez, il y a naturellement une accumulation d’eau dans la nature due à la fonte des neiges et des glaces qui cause de l’humidité et qui nous donne le sentiment de lourdeur et lenteur. Les caractéristiques qui définissent kapha sont lentes, lourdes, denses, froides, liquides, huileuses et douces.

Comment garder une santé équilibrée?

Pour certaines personnes, cette saison est synonyme de rhume, congestion et allergies. C’est souvent l’accumulation de toxines (ama) qui se retrouve dans l’intestin et les poumons qui veulent naturellement s’éliminer. Afin de ne pas aggraver ces symptômes, il est préférable de se synchroniser avec la saison. L’ayurvéda nous enseigne que si nous continuons à nourrir les qualités de kapha, nous créons une nette augmentation, ce qui cause un déséquilibre dans notre corps physique, mental et émotionnel. Donc nous voulons plutôt favoriser : l’action, la chaleur, la légèreté et tout ce qui augmente naturellement l’élimination et la détoxification.

Les cures de nettoyages douces pour le foie et l’intestin sont bénéfiques pour donner un petit coup de pouce. Se faire infuser des épices telles que le fenouil, la coriandre, le cumin aide à éliminer les gras (voir mon site pour la tisane digestive). Le rituel du nettoyage de nos cinq sens est toujours bénéfique pour aider à éliminer la congestion.

Alimentation
Pour ce qui est de l’alimentation, vous voulez favoriser les goûts piquants, amers, astringents qui permettent de diminuer l’accumulation de la saison précédente. Observez également les plantes qui sont disponibles à cette période de l’année, la terre nous donne exactement ce dont nous avons besoin : le pissenlit, l’artichaut et l’endive sont amères et astringentes pour aider votre équilibre au niveau du système digestif. Devenez créatif et trouvez les façons de les apprêter!

Exercice physique
L’exercice physique améliore la circulation et augmente la chaleur ce qui crée un sentiment de légèreté et aide à équilibrer les effets de kapha.
Selon les enseignements de l’ayurvéda, nous retrouvons la majeure partie de kapha dans nos poumons et la région du thorax. Afin de pouvoir équilibrer cette concentration, nous allons favoriser les exercices de respirations(pranayama) ainsi que toutes les ouvertures de la région du thorax.

Les postures de yoga debout favorisent la réduction de kapha surtout lorsque les bras sont soulevés au-dessus des épaules afin d’ouvrir le thorax.
Les ouvertures telles que le cobra, le chameau, la roue, stimulent les fonctions de la glande thyroïde, ouvrent la région du thorax et des poumons.
Les postures debout penchées vers l’avant telles que la pince créent de la chaleur, ce qui aide à éliminer la sensation de froid et d’humidité.
Les inversions stimulent la circulation sanguine et lymphatique et donnent un sentiment de légèreté.

C’est la période de l’année qui nous permet de pousser un peu plus nos entrainements en intensité. Il faut cependant respecter notre constitution initiale pour rester en équilibre. Par exemple, si j’ai une constitution majoritairement pitta (feu et eau) je dois faire attention pour ne pas trop augmenter mon feu. Si je suis majoritairement vata (air et espace) je dois faire attention pour ne pas trop stimuler le système nerveux.

Bon Printemps!

par Cindy Laverrière, thérapeute Ayurvédique, professeur de yoga et massothérapeute

femme assise de dos au bord d'un quai lors d'une journée ensoleillée

Respecter les transitions saisonnières

L’automne – ou saison Vata – s’annonce, mais n’est pas tout à fait arrivé. Ici, au Québec, nous commençons à en ressentir les effets par-ci par-là. Nous nous retrouvons le matin en automne et l’après-midi en été. En Ayurvéda, la saison de transition Pitta-Vata (été-automne) désigne ce temps de l’année où nous sommes en transition entre deux saisons. L’importance en ce moment est de respecter notre ressenti et de s’assurer de n’avoir ni trop froid ni trop chaud.

Si votre système immunitaire est un peu affaibli, c’est le moment ou les petits malaises tels que maux de gorge, rhume et congestion peuvent surgir. Nos suggestions pour cette période:

  • Prévoir des couches de vêtements que l’on peut enfiler ou retirer en fonction des changements de température dans la journée;
  • Manger des aliments de saison, tels que les légumes et les fruits frais, afin de garder votre système immunitaire à son plein potentiel. Par exemple, préparez-vous des potages pour les journées plus froides et des salades de quinoa style taboulé pour les jours plus chauds.
  • Commencer à respecter davantage les heures de luminosité en ralentissant votre rythme en fin de journée afin de suivre la nature.
  • Pour les tisanes, le basilic sacré et la réglisse sont de bons choix.

Voilà! Ces conseils sont à appliquer pour une santé globale optimale jusqu’à ce que la saison de transition Pitta-Vata tire sa révérence et que nous nous retrouvions bien entrés dans la saison fraîche, c’est-à-dire lorsqu’il n’y aura plus d’écarts de température importants pour plusieurs jours d’affilé.

À propos de l’Ayurvéda

Développée il y a plus de 5000 ans, l’Ayurvéda est ce qu’on peut appeler la médecine traditionnelle de l’Inde. Au-delà d’une simple approche curative, l’Ayurvéda est une approche holistique se concentrant sur la prévention. Elle s’attarde sur la manière dont le monde extérieur et l’environnement affectent la vie quotidienne de l’individu. Son but est d’enseigner aux gens comment atteindre un niveau de santé maximal à travers une meilleure compréhension d’eux-mêmes et de la relation entre leur nature propre et le monde qui les entoure. L’Ayurvéda est un système basé sur les soins naturels afin de renforcer le corps, l’esprit et l’âme et de permettre aux mécanismes naturels du corps de fonctionner pleinement.

Par Cindy Laverrière, praticienne en Ayurvéda et professeure de yoga certifiée.